Un come back …

Avec cette migration vers WordPress, ….

Publié dans Non classé | Poster un commentaire

Bonjour tout le monde !

Welcome to WordPress.com. This is your first post. Edit or delete it and start blogging!

Publié dans Non classé | Un commentaire

Technorati

<script src="http://widgets.technorati.com/t.js&quot; type="text/javascript" charset="UTF-8"></script>
      <div class="tr_embed_t_js">
      <a href="http://technorati.com/blogs/ahmedtefor.spaces.live.com?sub=tr_embed_t_js&quot;
      class="tr_embed_arg_blog">Blog Information</a>
      <a href="http://technorati.com/profile/AHMEDTEFOR?sub=tr_embed_t_js&quot;
      class="tr_embed_arg_username">Profile for AHMEDTEFOR</a>
      </div>
Publié dans Non classé | Poster un commentaire

Avec Abbas El Fassi, les marocains devraient s’attendre au pire.

Se reporter à mon blog sur Courrier International.
Publié dans Analyse | Poster un commentaire

Abbas El Fassi entame ses pourparlers pour former son gouvernement.

Depuis hier mercredi, et après sa nomination comme premier ministre, M.
Abbas El Fassi a entamé ses tractations en vue de former une coalition,
et in fine présenter son gouvernement. Homme d’expérience, vu sa
longévité en politique, et surtout le positionnement de son parti
l’Istiqlal sur l’échiquier politique marocain. M. Abbas El Fassi a des
atouts non négligeables pour rassembler la coalition la plus large
possible. Mais une question mérite d’être posée quant à la
participation de l’USFP, un parti qui se dit de centre gauche.L’USFP
n’a cessé depuis l’annonce des résultats du scrutin du 7 septembre, via
ses organes de presse, à dire tout le mal de l’architecture politique
marocaine, et surtout de la constitution en incriminant l’article 24 et
la non régularité de la tenue des sessions du conseil des ministres
présidé par le Roi. Le moment choisi pour l’USFP , pour des réformes de
la constitution, n’est pas fortuite. Car, et vu son score plus que
médiocre aux dernières législatives, l’USFP fait monter la pression pour
améliorer ses portefeuilles en cas de participation au gouvernement.
Or, en perdant sa base sociale, l’USFP est une coquille vide. Juste un
parti centriste, donc un parti qui ne peut que chercher à participer au
prochain gouvernement, sauf ….
Publié dans Analyse | Poster un commentaire

Le Polisario accueille mal la victoire de l’Istiqlal.

Le
front POLISARIO n’a pas apprécié la victoire du Parti de l’istiqlal
lors du scrutin du 7 septembre. Le POLISARIO et le MAROC devront
entamer, dans les jours qui viennent, des négociations en vue de
résoudre leur différend  sur la question du Sahara Occidental. Et comme
l’Istiqlal est un parti nationaliste, leur tâche ne sera pas du tout
repos. Ceci dit, la nomination de Abbas El Fassi, comme premier
ministre, va encore compliquer les choses du côté du front.

Publié dans Analyse | Poster un commentaire

Pourquoi Si Abbas, et pourquoi l’stiqlal?

Le parti de l’Istiqlal est un parti nationaliste et conservateur, voir passéiste. La nomination de son secrétaire général comme premier ministre mérite une explication, ou quelques éléments de réponse, vu le peu d’informations dont on dispose pour le moment.
Le Maroc doit consolider son front intérieur en vue d’une meilleure négociation avec le front Polisario. Et l’Istiqlal est mieux placé pour ce rôle. En outre, son "leader", ainsi que "son" parti, sont très dociles vis à vis des tenants du vrai pouvoir, c’est à dire l’entourage royal, et très agressives vis à vis de l’extérieur, notamment l’Algérie.
L’ingénierie politique a bien joué son rôle, en arrangeant une victoire pour l’Istiqlal avec 52 sièges. Mais une question se pose concernant sa gestion des affaires internes, vu son profil et surtout sa formation comme juriste et non comme un homme d’affaires.
Ceci dit, la nomination de Si Abbas est dictée par des impératifs d’ordre extérieurs et non intérieurs.Quitte à craindre des crises internes. Et in fine affaiblir la position du Maroc lors des négociations avec le Polisario. Et que peut faire Si Abbas devant un baril dépassant les 80 dollars et un dirham fort pénalisant les exportations marocaines. Et surtout un pouvoir d’achat des marocains en chute libre. Sur ce plan, Si Abbas doit affronter les syndicats, et ce pour acheter une paix sociale comme celle de la transition dynastique. En aura-t-il les moyens en tant que fin négociateur, et aussi financières.
Publié dans Analyse | Poster un commentaire